Block title
Block content
Mark Cuban dit que l’Intelligence Artificielle sera la plus grande perturbation d'emplois que nous aurons vu en 30 ans

Mark Cuban dit que l’Intelligence Artificielle sera la plus grande perturbation d'emplois que nous aurons vu en 30 ans

Dans un discours récent, Mark Cuban a soutenu que l'IA remplacerait un nombre important d'emplois mais, selon les déclarations précédentes de Cuban, il ne croit pas que le revenu universel de base soit une solution. Ses points de vue contrastent avec d'autres leaders de la technologie.

L’avertissement de Cubain

Mark Cuban a mis en garde contre les dangers potentiels que l'intelligence artificielle pose à la main-d'œuvre, affirmant lors d'une séance de questions individuelles à OZY Fest dimanche que:

«Il y aura beaucoup de chômeurs remplacés par la technologie et si nous ne commençons pas à traiter cela maintenant, nous aurons des problèmes réels.»

Cuban a ajouté qu'il n'avait pas vu une égale transformation de la main-d'œuvre dans la mémoire récente:

«Nous traversons une période de transition où nous verrons plus de perturbations entraînées par l'intelligence artificielle que nous l'avons vu au cours des 30 dernières années.»

C'est le dernier d'une série d'avertissements que le magnat sportif a publié sur la révolution de l'IA du 21ème siècle. En février, Cuban a tweeté: "L'automatisation va causer du chômage et nous devons nous y préparer", mais, contrairement à d'autres, il n'est pas d'accord que le revenu de base universel soit une solution à cela, en le qualifiant comme "L'une des pires réponses possibles" à la crise potentielle.

Solutions à l'automatisation ?

Cubain se joint à d'autres leaders de l'industrie pour prévenir contre l'IA. Bill Gates a déclaré à la BBC que "L'intelligence est assez forte pour être une préoccupation".

Stephen Hawking a également pesé sur le débat, disant au Guardian que "La montée de l'intelligence artificielle est susceptible d'étendre cette destruction du travail dans les classes moyennes en laissant seulement place aux rôles plus attentifs, créatifs ou de supervision".

Cependant, bien que les personnalités dans l'industrie de la technologie de pointe conviennent que IA sera hautement perturbateur, elles ont des opinions contrastées en ce qui concerne la solution au problème. Contrairement à Cuban qui a tweeté que nous devrions optimiser les réseaux de soutien existants en les rendant «plus efficaces pour que plus d'argent puisse être distribué avec beaucoup moins de frais généraux», Bill Gates, fondateur de Microsoft, estime que taxer les robots est une solution temporaire. Gates croit que le revenu universel est un bon plan à long terme, bien que la société ne soit pas encore prête.

Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, est favorable au revenu universel, racontant aux diplômés de Harvard que «Nous devrions explorer des idées comme des revenus de base universels pour nous assurer que tout le monde puisse avoir un coussin sous la tête afin de pouvoir essayer de nouvelles idées».