Block title
Block content
Comment créer des URL optimisées pour le SEO

Comment créer des URL optimisées pour le SEO ?

Google parle beaucoup de l'importance d'utiliser des URL simples et conviviales dans son guide de démarrage SEO. Mais comment faire pour qu’elles le soient vraiment ? Nous allons vous présenter un processus simple pour créer des URL optimisés pour vos articles et quelques bonnes pratiques pour avois de bonnes URL efficaces.

Google parle beaucoup de l'importance d'utiliser des URL simples et conviviales dans son guide de démarrage SEO. Mais comment faire pour qu’elles le soient vraiment ? 

Commençons par une bonne nouvelle : Créer des URL pour le référencement, ça n'est pas sorcier ! 

Si vous deviez décrire votre page en quelques mots et remplacer les espaces par des traits d'union, cela serait généralement suffisant pour un bon référencement. Mais vous préféreriez sans doute ne pas vous lancer dans cette aventure. 

C'est pourquoi, ci-dessous, nous allons vous présenter un processus simple pour créer des URL optimisés pour vos articles et quelques bonnes pratiques pour avois de bonnes URL efficaces.

Mais d'abord, assurons-nous de bien comprendre comment les URL sont construites : 

L'anatomie d'une URL

Les URL se composent de plusieurs parties.

Pour le SEO, la partie la plus importante est sans doute le "Slug". ce qui est en dernière partie de l'URL. 

Vous devez en choisir une chaque fois que vous créez une page ou une publication sur votre site web.

Commençons donc par là, puis nous aborderons quelques bonnes pratiques de référencement pour le reste de l'URL.

Comment créer un Slug d'URL facile à référencer

Il est rarement utile de faire le tour de vos anciennes URL et modifier les URL existantes, car cela prend trop de temps et vous risquez aussi de faire plus de mal que de bien. Concentrons-nous donc sur les nouvelles pages que vous allez créer.

Si vous avez fait une recherche par mot-clé et créé du contenu autour de ces mots-clés, passez à l'étape 6.

Si vous avez créé votre page sans faire de recherche par mot-clé (ce qui n'est jamais une bonne idée si vous voulez bien vous classer), suivez les étapes dans l'ordre suivant :

  1. Commencez par le titre de votre page
  2. Supprimer les caractères spéciaux
  3. Supprimer les numéros
  4. Supprimer les informations superflues
  5. Réduisez l’URL à un mot-clé
  6. Ajouter des modificateurs de mots-clés (facultatif)
  7. Rendre l'URL lisible (facultatif)
  8. Mettez-le en minuscules
  9. Remplacer les espaces par des traits d'union

1. Commencez par le titre de votre page

La plupart des titres de pages peuvent être utilisés pour des URL parfaitement optimisées avec peu de modification. Commençons donc là et passons en revue une série d'étapes pour obtenir la meilleure "Slug" d’URL possible pour le référencement naturel de votre site web.

Pour les besoins de cet article, nous utiliserons un de nos propres articles intitulé :

Débuter le développement d'un site ecommerce (le guide en 11 étapes)

PS: Cet article est visible ici.

2. Supprimer les caractères spéciaux

Avez-vous déjà vu une URL avec des barres obliques inverses (\) ou des crochets ([]) ?

Probablement pas, car ce sont des caractères interdits qui n'ont pas leur place dans les URL d'un site.

Vous devriez les supprimer pour des raisons évidentes, mais il est également préférable de supprimer d'autres caractères spéciaux comme les virgules, les deux-points, les points-virgules, etc.

Voici ce que John Mueller, de Google, dit à ce sujet :

Je recommande généralement d'éviter les caractères spéciaux tels que les virgules, points-virgules, deux-points, espaces, guillemets, etc. dans les URL, afin de simplifier les choses. Les URL de ce type sont souvent plus difficiles à relier automatiquement (lorsque quelqu'un publie dans un forum ou ailleurs), et difficiles à reconnaître correctement lorsque nous analysons le contenu d'un texte pour essayer de trouver de nouvelles URL.

Supprimons donc tous les caractères qui ne font pas partie de l'alphabet - même si nous conservons les espaces pour l'instant ! 

Débuter le développement d'un site ecommerce le guide en 11 etapes

3. Supprimer les numéros

Vous remarquerez que notre publication est un processus en onze étapes et que ce numéro figure dans le titre.

C'est tout à fait normal, car un titre peut facilement être modifié. Si nous mettons à jour la publication et que nous ajoutons une douzième étape, nous pouvons facilement changer le titre de la page et se retrouver avec un adresse URL et un titre différents.

Vous devrez donc créer une nouvelle URL et rediriger vers la nouvelle URL chaque fois que vous changerez le nombre d'éléments de l'article pour la maintenir à jour.

La redirection d'une page n'est généralement pas très compliquée à faire et les CMS comme WordPress, Drupal ou PrestaShop le font automatiquement lorsque vous changez le Slug. Cependant, il est facile d'oublier de mettre à jour le numéro dans l'URL lorsque vous modifiez des éléments, ce qui entraîne ce genre de problème dans les résultats de la recherche:

Une meilleure solution est de retirer complètement les chiffres dans l'URL. De cette façon, vous n'aurez pas à mettre à jour l'URL lorsque vous apportez des modifications mineures à la page.

Supprimons donc le numéro de votre URL potentielle :

Débuter le développement d'un site ecommerce le guide complet

4. Supprimer les informations superflues

Google affirme qu'il est bon de rendre les URL aussi simples que possible, et il y a probablement plusieurs raisons à cela : 

  • Premièrement, les visiteurs peuvent être intimidés par des URL extrêmement longues.
  • Deuxièmement, les longues URL sont souvent tronquées dans l’affichage des résultats de recherche.

Supprimons donc tout ce dont nous n'avons pas besoin de notre URL potentielle.

Notez que vous devrez faire preuve de bon sens pour cette partie. L'objectif n'est pas de rendre votre URL si courte qu'elle ne décrit plus assez bien et précisément son contenu. Il s'agit de supprimer les mots et phrases inutiles.

Dans notre cas, il s'agit probablement de tout ce qui se trouvait entre parenthèses ("le guide en 11 etapes")

Developpement site ecommerce guide complet

5. Réduisez l’URL à un mot-clé

La plupart des titres contiennent naturellement des mots-clés, de sorte qu'il vous reste probablement à ce stade une version simplifiée et riche en mots-clés de votre titre.

Bien que cela puisse être parfaitement logique (et n'hésitez pas à le faire si c'est le cas), ce ne sera souvent pas assez succinct.

Comme nous l'avons déjà mentionné, cela peut conduire à de longues URL qui seront tronquées dans les résultats de recherche.

Par exemple, nous avons eu un "Slug" avec  /guide-basique-ecommerce/. Lorsque nous avons mis à jour cette publication, nous avons ajouté beaucoup d'informations. Cela a rendu le guide « pas si basique », et nous avons dû le rediriger vers un "Slug" plus appropriée.

L'étape suivante consiste donc à trouver le mot-clé qui représente la façon la plus populaire de rechercher le sujet de votre page.

Pour ce faire, recherchez votre URL potentielle sur Google. Cherchez une page similaire à la vôtre dans les résultats qui reçoit également un bon trafic organique et inspirez vous de ces mots clés pour fabriquer votre URL.

NOTE IMPORTANTE : Si les pages dans les résultats de recherche ne reçoivent pas de trafic, votre page traite probablement d'un sujet sans potentiel de trafic de recherche. Comme personne ne cherche à savoir de quoi traite votre page, il sera difficile d'obtenir un trafic organique, quelle que soit la qualité de l'optimisation de votre URL. Pour évitez cette erreur à l'avenir, effectuez une recherche par mot-clé au préalable, avant de rédiger votre publication.

Il existe de nombreux outils pour trouver les bons mots clés les plus recherchés par les internautes. Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à nous contacter.

6. Ajouter des modifications de mots-clés (facultatif)

L'utilisation d'un mot-clé correspondant exactement à votre URL est souvent judicieuse, mais pas toujours. Parfois, vous constaterez qu'elle ne décrit pas toujours correctement le contexte. 

Un moyen simple de résoudre ce problème est d'ajouter des modifications de mots-clés.

Les modifications de mots-clés se font avec des mots apparentés qui ajoutent un contexte à votre URL. Il s’agit ici de faire une recherche de mots clés évidement, par exemple, si nous regardons le rapport de notre page concurrente sur les balises de titre, nous voyons "création" et "e commerce" (sans le "-") apparaître plusieurs fois.

Il serait donc logique d'inclure l'un de ces éléments ou les deux dans notre URL.

Il n'y a pas de règles strictes quant à la manière de procéder. Il s'agit de faire preuve de bon sens. Par exemple, n'importe laquelle de ces URL fonctionnerait pour notre publication :

création site internet
création site e commerce
création e commerce

Ne vous contentez pas d'utiliser des mots-clés comme celui-ci :

site ecommerce guide

Voici celui que nous avons choisi pour notre publication :
creation site ecommerce guide complet

7. Rendre l'URL lisible (facultatif)

C'est peut-être juste moi, mais certaines URL semblent plus digestes que d'autres.

Prenez cet exemple. Je dirais que /creation site ecommerce le guide complet/ a plus de sens que /site ecommerce guide complet/.

Pourquoi ? Je pense que c'est parce que le premier a un sens lorsqu'il est utilisé dans une phrase, alors que le second n'est qu'une chaîne de mots aléatoire.

C'est pourquoi j'essaie souvent de rendre les URL lisibles en ajoutant des conjonctions ou en les mettant au pluriel.

Comme vous pouvez le voir, l'URL est toujours courte et agréable mais se lit beaucoup plus naturellement.

8. utilisez des minuscules

La plupart des serveurs web traitent les URL en minuscules et en majuscules de la même manière, mais ce n'est pas toujours le cas. 

Techniquement, tout ce qui suit le nom d'hôte (domaine) dans une URL est sensible à la casse, et certains serveurs les traitent différemment.

Par mesure de sécurité et pour éviter d'éventuels problèmes de duplication de contenu, utilisez toujours les URL en minuscules.

Si vous utilisez des CMS comme WordPress, Drupal ou PrestaShop, vous pouvez sauter cette partie car elle se fait automatiquement.

Sinon, il suffit de coller votre titre dans convertcase.net et de choisir les minuscules.

9. Remplacer les espaces par des traits d'union

Les URL ne peuvent pas comporter d'espaces. Les navigateurs les réécrivent avec ceci :  "%20" 

La dernière étape consiste donc à remplacer tous les espaces par des traits d'union (-).

Pouvez-vous utiliser des traits de soulignement (_) à la place ? 

En 2016, Google a déclaré qu'il se moquait de savoir si vos URL contenaient des tirets ou des traits d'union. Cela reste vrai du point de vue du classement, mais comme les gens sont généralement plus familiers avec les tirets, il est logique de les utiliser lorsque c'est possible.

C'est également la recommandation officielle de Google :

Nous vous recommandons d'utiliser les traits d'union (-) au lieu des traits de soulignement (_) dans vos URL.

Voici la dernière phrase de notre article sur les balises de titre :
creation-site-e-commerce-le-guide-complet

Les meilleures pratiques pour le reste concernant les URL

Plus haut dans ce guide, nous avons parlé de l'anatomie d'une URL.

Voici donc quelques bonnes pratiques de référencement naturel à garder à l'esprit pour une l'URL efficace : 

Utiliser le HTTPS

HTTPS crypte les données envoyées entre les visiteurs du site et votre serveur web. C'est un facteur de classement de poids léger depuis 2014.

Si vous n'utilisez pas encore le HTTPS, il vaut mieux quand même prendre la peine de changer cette habitude. 

>>> A lire à ce sujet: Pourquoi sécuriser son site avec du HTTPS ?

N'utilisez les sous-domaines que quand vous êtes obligé

Les sous-domaines apparaissent avant le nom de domaine. Ils sont généralement utilisés pour séparer les différentes zones d'un site web en fonction de leur fonctionnalité.

Par exemple, le blog de Hubspot se trouve sur un sous-domaine.

Google affirme qu'il traite le contenu des sous-domaines de la même manière que tout autre contenu et qu'il n'est pas plus difficile de classer un sous-domaine qu'un sous-dossier.

Cependant, de nombreux experts SEO ne sont pas d'accord et de nombreux cas d'augmentation du trafic ont été signalés après le déplacement de contenu d'un sous-domaine vers un sous-dossier.

Personne ne sait exactement pourquoi, mais la théorie commune aux experts SEO est que Google traite parfois les sous-domaines comme des sites web distincts.

Notre conseil est donc de ne pas utiliser de sous-domaines, sauf en cas d'absolue nécessité.

Choisissez un domaine mémorisable facilement

Si vous n'en êtes qu'au début de votre site web et que vous n'avez pas encore choisi de domaine, ne vous inquiétez pas d'obtenir un domaine riche en mots clés ou à correspondance exacte. Optez simplement pour un nom de domaine qui se mémorise facilement et qui porte la marque de votre entreprise.

Voici ce que John Mueller, de Google, a dit à propos des domaines riches en mots clés :

...ce n'est pas parce que les mots-clés sont sous un nom de domaine qu'il sera automatiquement classé pour ces mots-clés. Et c'est quelque chose qui est le cas depuis très, très longtemps.

Choisissez un TLD approprié

Si vous voulez attirer un trafic mondial, choisissez un domaine générique de premier niveau (gTLD) tel que le .com.

Google traite tous les gTLD de la même manière du point de vue du référencement, mais le .com est généralement le meilleur si vous pouvez l'obtenir. Les TLD tels que .biz, .info et .name sont souvent associés au spam. Le choix de l'un d'entre eux peut donc avoir une incidence sur votre capacité à créer des liens de haute qualité.

Si vous ciblez des clients dans un endroit précis, utilisez un gTLD ou un domaine de premier niveau avec indicatif de pays (ccTLD) tel que .co.uk ou .fr.

PS:  Il est tout à fait possible d'utiliser un gTLD comme le .com pour cibler des clients dans un endroit précis.

Utilisez des sous-dossiers pour établir une hiérarchie

Les sous-dossiers permettent de donner un sens de la hiérarchie et de fournir des informations supplémentaires utiles.

Prenons par exemple cette URL : domaine.com/airpods.html

L'URL n'indique pas clairement si la page vend des AirPods, une critique d'AirPods ou autre chose.

Maintenant, regardez ça : domaine.com/store/earbuds/apple/airpods.html

Il s'agit clairement de l'URL d'une page de produit vendant des AirPods.

Mais ce n'est pas tout ce que la structure des sous-dossiers vous dit. Elle l'indique aussi clairement :

  • Les écouteurs ne sont qu'un des types de produits proposés par la boutique en ligne.
  • Apple fabrique ce produit, et il y a potentiellement d'autres écouteurs à vendre de cette même marque.
  • Il y a probablement d'autres marques d'écouteurs en vente dans le magasin.

L'utilisation de sous-dossiers permet également d'incorporer plus facilement des mots clés dans les URL sans qu'ils aient l'air spammé.
Spam : domaine.com/buy-apple-airpods-earbuds.html
Non-spam : domaine.com/store/earbuds/apple/airpods.html

Utilisez autant de sous-dossiers que nécessaire

Beaucoup d’experts SEO pensent que le fait d'avoir trop de sous-dossiers dans une URL nuit au classement. Cependant, Google a déclaré à de nombreuses reprises que ce n'est pas vrai.

Cela dit, en raison du fonctionnement de la plupart des CMS modernes, le fait d'avoir beaucoup de sous-dossiers dans une URL est souvent le signe qu'une page est "enterrée" dans l'architecture du site. Ce n'est pas l'idéal si vous voulez que les utilisateurs (et les moteurs de recherche) puissent trouver la page.

Éviter la répétition des mots-clés

La répétition de mots-clés dans les URL leur donne un aspect spammé.

Il est souvent facile d'éviter cela lors de la création de Slugs d'URL, mais c'est une erreur facile à commettre lorsqu'on travaille avec des sous-dossiers.

Par exemple, jetez un coup d'œil à l'URL de cette page : myer.com.au/c/men/mens-chaussures/mens-pantoufles
Il répète le mot "men" trois fois.

Bien que ce ne soit pas énorme, la répétition est inutile. Ce serait probablement mieux :myer.com.au/c/men/shoes/sneakers

Éviter les dates dans les URL

Les "CMS les plus populaires" (par exemple, WordPress) utilisent des URL avec des dates par défaut - au moins pour les publications d’articles de blog.

Cela peut poser des problèmes si vous mettez à jour votre contenu, car Google peut finir par afficher des informations contradictoires dans les résultats de recherche.

Maintenant, si votre site est configuré de cette manière et que vous avez déjà publié du contenu, ne changez pas les choses. Le risque de casser votre site est trop élevé.

Cependant, si vous créez un nouveau site avec WordPress, la solution simple à ce problème est de modifier vos paramètres de permaliens avant de publier quoi que ce soit.

Éviter les paramètres d'URL dans la mesure du possible

Les paramètres de l'URL apparaissent généralement après un point d'interrogation (?) dans l'URL.

Ces paramètres sont courants sur les sites e-commerce dotés d'une navigation à facettes et d'options de tri, mais il vaut mieux les éviter sur les pages indexables, sauf en cas d'absolue nécessité.

Pourquoi ? Parce qu'ils peuvent causer des problèmes de duplication de contenu. C'est-à-dire lorsque le même contenu ou un contenu similaire est accessible à plusieurs URL.

Sur un site e commerce, il peut s'agir du même produit dans des couleurs ou des styles différents.

Par exemple, regardez comment l'URL changer ici alors que le contenu de la page reste le même :

Si cela se produit sur votre site, veillez à canaliser les URL similaires ou en double de la version qui devrait être classée dans les moteurs de recherche.

Pour finir :

S'il n'est pas rentable de passer trop de temps à créer des URL faciles à référencer, il est certainement judicieux d'adopter une approche logique et de suivre les meilleures pratiques.

Avec la pratique, intègrer ce processus dans votre création des articles ne prendre que quelques secondes ou minutes de plus que d'habitude, et le gain en terme de traffic SEO est largement supérieur.